PLAFONDS ACOUSTIQUES | Cameroun

FAQ - Acoustique & plafonds suspendus Armstrong

  Back to FAQs
  1 - Quelles solutions de plafond Armstrong offrent une bonne performance acoustique ?
  2 - Il est question, dans les brochures Armstrong, du NRC, à quoi cela fait-il référence ?
  3 - Quel est donc le rôle de la valeur Alpha w (aw), je pensais, en effet, que cette valeur était
  4 - Y-a-t'il une corrélation directe entre NRC & Alpha w ?
  5 - Qu'est-ce qu'une 'Classe d'absorption acoustique' et quel est le lien avec l'alpha w ?
  6 - Comment l'absorption acoustique est-elle utilisée ?
  7 - Comment puis-je empêcher une pièce d'être "résonnante" ?
  8 - Qu'est-ce que le temps de réverbération et comment les plafonds acoustiques Armstrong l'influencent-ils ?
  9 - Quel est l'effet d'une absorption acoustique sur les niveaux de bruit ?
10 - Comment calculer le temps de réverbération d'un espace ?
11 - Qu'est-ce qu'un Sabine et dans quel cas l'utiliser ?
12 - Pourquoi utiliserais-je les Canopy acoustiques Armstrong au lieu d'un plafond traditionnel ?
13 - Qu'est-ce que la gamme de fréquences vocales et est-elle définie dans une norme officielle ?
14 - Quelle est la différence entre absorption acoustique et atténuation acoustique ?
15 - Des matériaux très absorbants fourniront-ils également une importante réduction du bruit ?
16 - L'application de peinture sur une dalle Armstrong en fibre minérale ou sur une dalle Armstrong Métal peut-elle modifier leur performance acoustique ?
17 - Qu'est-ce qui caractérise la performance de réduction acoustique des plafonds suspendus ?
18 - Y-a-t'il une corrélation directe entre les valeurs Rw et Dncw testées pour les plafonds suspendus ?
19 - Je pensais qu'on utilisait les décibels pour mesurer les niveaux de bruit, pourquoi utilise-t-on cette unité de mesure pour les plafonds suspendus ?
20 - Y-a-t'il une différence entre réduction et atténuation acoustique ?
21 - Si un sol en bois (ou en béton) offre une réduction acoustique de Rw 35 dB, et si l'un des plafonds acoustiques Armstrong présente un indice d'affaiblissement acoustique pondéré de 20 dB, quelle sera la réduction acoustique globale si le plafond est solidement suspendu à 200mm au-dessous du sol ?
22 - Comment puis-je améliorer l'isolation acoustique via le plancher/ plafond de mon voisin du dessus ?
 
1 - Quelles solutions de plafond Armstrong offrent une bonne performance acoustique ?
Tout dépend de ce que vous entendez par 'bonne' et si ce qui importe pour vous est l'absorption acoustique ou l'atténuation acoustique. Tous les plafonds Armstrong peuvent offrir un contrôle acoustique avec des valeurs d'absorption allant de 0,10 à 1,00 alpha w et des valeurs d'atténuation allant jusqu'à un Dncw de 44 dB.
Si vous décrivez votre problème au Service Info Conseil d'Armstrong, votre interlocuteur sera en mesure de vous conseiller sur des produits adaptés à vos besoins. La catalogue général Armstrong fournit également une description détaillée de la performance acoustique de tous nos plafonds.
Back to top
2 - Il est question, dans les brochures Armstrong, du NRC, à quoi cela fait-il référence ?
Noise Reduction Coefficient (Facteur d'atténuation du bruit) est une valeur unique permettant d'évaluer l'absorption acoustique. Ce terme est défini dans l'ASTM C423 comme la moyenne arithmétique des coefficients d'absorption acoustique mesurés pour les quatre fréquences centrales de bande de tiers d'octave 250, 500, 1000 & 2000 Hz, qui sont ensuite arrondies au 0,05 le plus proche. Ce système américain a largement été utilisé en Europe mais est remplacé maintenant par les normes européennes du Coefficient Pondéré d'Absorption Acoustique aw.

Back to top
3 - Quel est donc le rôle de la valeur Alpha w (aw), je pensais, en effet, que cette valeur était identique au NRC ?
Alpha w (coefficient pondéré d'absorption acoustique) est également une méthode permettant de convertir des valeurs de bande de tiers d'octave de l'absorption acoustique à large fréquence en une valeur unique, ces valeurs étant représentées sur un graphe. Bien que plus difficile à obtenir, l'alpha w est considérée comme la méthode la plus représentative de la façon dont l'oreille humaine perçoit les sons. Cette méthode est entièrement décrite dans la norme EN ISO 11654 et est désormais devenue la valeur européenne pour une comparaison simple et rapide de la performance de l'absorption acoustique.
Back to top
4 - Y-a-t'il une corrélation directe entre NRC & Alpha w ?
Non. Bien qu'il s'agisse de deux valeurs uniques décrivant l'absorption acoustique, aucune d'entre elles ne peut être déduite de l'autre car il n'existe aucun lien direct entre ces deux valeurs.
Back to top
5 - Qu'est-ce qu'une 'Classe d'absorption acoustique' et quel est le lien avec l'alpha w ?
C'est un système de classification des valeurs du coefficient pondéré d'absorption acoustique (Alpha w) défini dans la norme EN ISO 11654. Comme ce système regroupe des valeurs Alpha w consécutives dans six larges bandes (successivement identifiées comme classe d'absorption A à E & 'Non classées'), il n'est pas suffisamment précis et fournit moins de détails utiles que lorsque des valeurs individuelles Alpha w sont spécifiées ou sélectionnées.
Back to top
6 - Comment l'absorption acoustique est-elle utilisée ?
Appliqués aux surfaces d'une pièce ou à des objets, les matériaux absorbants réduisent la réverbération qui les frappe, ce qui permet de rendre un espace moins "résonnant" ou moins sonore ou, en termes plus techniques, moins réverbérant. Le plafond est souvent la seule surface de taille conséquente et relativement dégagée dans laquelle une absorption acoustique peut être mise en place. Cependant les matériaux absorbants sont plus efficaces lorsqu'ils sont répartis entre plusieurs surfaces d'une pièce ou entre plusieurs objets plutôt que de n'être appliqués qu'à un seul.
Back to top
7 - Comment puis-je empêcher une pièce d'être "résonnante" ?
Les échos sont des réflexions directes du son sur des surfaces qui, si elles présentent une amplitude et un retard suffisant, peuvent être distinguées comme des répétitions du son, c'est à dire que vous entendez le même son deux fois dans un court laps de temps. L'expression "Résonnant" est souvent utilisée pour décrire le son entendu dans un espace clos qui est particulièrement réverbérant ou sonore. C'est une mauvaise utilisation du terme dans la mesure où, même si cela peut surprendre, les échos sont un phénomène relativement rare dans la plupart des espaces clos habités et de taille normale. Cependant une réverbération et un bruit excessifs peuvent être contrôlés par l'introduction de traitements absorbants tels que des plafonds acoustiques Armstrong.
Back to top
8 - Qu'est-ce que le temps de réverbération et comment les plafonds acoustiques Armstrong l'influencent-ils ?
C'est le temps en secondes nécessaire pour que le son réfléchissant ou réverbérant d'une enceinte diminue à un millionième (soit une chute de 60 dB) de son niveau d'énergie d'origine après arrêt de la source sonore. C'est la mesure ou l'indice le plus couramment employé, et le plus facilement obtenu, pour exprimer la qualité acoustique potentielle d'une pièce. Le temps de réverbération (T) d'un espace clos est influencé par le volume de la pièce et par la quantité d'absorption acoustique (qui contrôle la réverbération acoustique). Dans la mesure où les plafonds suspendus Armstrong peuvent offrir une surface conséquente et une quantité d'absorption acoustique plus ou moins importante en fonction du produit sélectionné, ils peuvent considérablement influencer le temps de réverbération d'un espace. Toutefois, toute pièce aura un temps de réverbération optimal en fonction de son utilisation, de sa taille et de l'actvité (communication verbale ou musique). Offrir une absorption acoustique trop importante et par conséquent, avoir un temps de réverbération très faible est tout aussi dommageable et indésirable que d'avoir une absorption acoustique insuffisante résultant en un temps de réverbération élevé.
Back to top
9 - Quel est l'effet d'une absorption acoustique sur les niveaux de bruit ?
Les pièces avec des quantités raisonnables de finitions absorbantes semblent être plus calmes et moins bruyantes que les pièces ayant peu ou pas de traitement absorbant. Si la quantité d'absorption acoustique d'une pièce est doublée (ou divisée par deux), le niveau de bruit sera diminué (ou augmenté) de 3 dB (décibels). Il faut toutefois préciser qu'un changement de 3 dB est tout juste perceptible par l'oreille humaine alors qu'une différence de 5 dB est clairement perceptible. En outre, les traitements absorbants appliqués sur les parois d'une enceinte (murs, plafonds, sols, etc.) n'améliorent pas de façon significative les propriétés de réduction de la pression acoustique de ces parois, c'est à dire lorsqu'un son se diffuse à travers eux d'une pièce adjacente à une autre.
Back to top
10 - Comment calculer le temps de réverbération d'un espace ?
En utilisant un modèle mathématique basé sur la formule de 'Sabine' qui tient compte des surfaces d'une pièce, des coefficients d'absorption acoustique correspondants et des dimensions de la pièce. Le module acoustique Estimate fourni par Armstrong aux utilisateurs enregistrés permet de réaliser un calcul indicatif simple. Par ailleurs le Service Info Conseil d'Armstrong sera en mesure d'effectuer un calcul plus détaillé en tenant compte des critères spécifiques de l'utilisateur.
Back to top
11 - Qu'est-ce qu'un Sabine et dans quel cas l'utiliser ?
Un Sabine (ou aire d'absorption équivalente) est une mesure de l'absorption du son d'un matériau, défini comme le produit de sa surface exposée S (m²) par le coefficient d'absorption acoustique sous incidence aléatoire. Toutefois le Sabine est également utilisé pour décrire l'absorption totale fournie par certains éléments individuels tels qu'un Canopy ou un absorbant acoustique dont toutes les surfaces peuvent fournir une absorption acoustique et dont l'utilisation ne serait pas sensée ou réaliste.
Une fois l'absorption totale d'une pièce (surfaces planes et objets) calculée, une estimation du temps de réverbération probable peut être réalisée. L'installation d'éléments acoustiques flottants et de Canopy dans une pièce réverbérante peut considérablement réduire le temps de réverbération et contribuer à la réduction du bruit de fond.
Back to top
12 - Pourquoi utiliserais-je les Canopy acoustiques Armstrong au lieu d'un plafond traditionnel ?
Certaines tendances de la technique moderne du bâtiment, telles que l'utilisation de dalles thermiques en béton comme sources de chaleur, impliquent que la dalle soit à nu dans l'espace occupé, un plafond continu, pouvant interférer avec le flux d'air, n'est par conséquent pas acceptable. Mais l'absence d'un plafond acoustique résulterait probablement en des temps de réverbération plus élevés et en des niveaux de bruit supérieurs aux niveaux acceptables pour les utilisateurs. Dans de nombreux espaces existants, il est possible que la présence d'un plafond continu qui doit rester en place pour différentes raisons techniques, fournisse une absorption acoustique insuffisante par rapport aux activités entreprises. C'est pourquoi l'installation de Canopy Armstrong en quantité suffisante, dans un espace réverbérant peut considérablement réduire le temps de réverbération et contribuer à la réduction du bruit de fond et à l'amélioration du confort.
Back to top
13 - Qu'est-ce que la gamme de fréquences vocales et est-elle définie dans une norme officielle ?
La gamme de fréquences vocales est généralement située entre environ 500Hz et 4000Hz. Elle n'est cependant définie dans aucune norme nationale ou internationale connue.
Back to top
14 - Quelle est la différence entre absorption acoustique et atténuation acoustique ?
L'absorption acoustique est liée au contrôle des réverbérations acoustiques dans une pièce alors que l'atténuation acoustique est associée au contrôle d'une transmission acoustique entre des pièces adjacentes via un plafond suspendu.
Back to top
15 - Des matériaux très absorbants fourniront-ils également une importante réduction du bruit ?
Probablement pas. Les matériaux les plus absorbants sont généralement légers et poreux, à l'opposé des qualités requises pour une réduction du bruit : matériaux lourds et étanches.
Back to top
16 - L'application de peinture sur une dalle Armstrong en fibre minérale ou sur une dalle métallique Orcal peut-elle modifier leur performance acoustique ?
En termes d'absorption acoustique, il peut y avoir une petite perte, en fonction de l'état de la surface de la dalle (fissures, perforations, voile de verre, etc.), le type de peinture utilisée et l'épaisseur de la / des couche (s) appliquée(s). Il est peu probable que la réduction acoustique ou la performance d'atténuation du plafond soient touchées mais si les espaces dans lesquels le plafond Armstrong doit être repeint sont critiques sur le plan acoustique, il est recommandé d'effectuer des tests en laboratoire sur des échantillons repeints, pour évaluer tout écart de performance acoustique possible.
Il est important de noter que repeindre des dalles de plafond peut affecter d'autres facteurs de performance technique tels que la réaction au feu, la déformation, la réflexion de la lumière, etc. Ces changements possibles doivent être pris en compte. N'oubliez pas que repeindre des dalles fournies par Armstrong annulera la garantie initiale des dalles neuves.
Back to top
17 - Qu'est-ce qui caractérise la performance de réduction acoustique des plafonds suspendus ?
Les plafonds suspendus Armstrong sont l'un des rares produits du bâtiment dont la réduction acoustique peut être mesurée de deux façons totalement différentes. D'une part par l'indice d'affaiblissement acoustique (R ou SRI = transmission verticale ou unique) déterminé à partir de mesures réalisées selon la norme EN ISO 140-3, et d'autre part, par la différence normalisée de niveau des plafonds (Dnc = transmission horizontale ou double) déterminée à partir de mesures réalisées selon la norme EN ISO 140-9.
Back to top
18 - Y-a-t'il une corrélation directe entre les valeurs Rw et Dncw testées pour les plafonds suspendus ?
Non. Bien qu'il y ait certains rapports empiriquement déduits entre ces deux différentes valeurs pour le même produit, il n'existe aucune méthode théorique pour déduire une valeur de l'autre. Le processus est bien trop compliqué et il est FAUX de dire que Dncw = 2 x Rw!
Back to top
19 - Je pensais qu'on utilisait les décibels pour mesurer les niveaux de bruit, pourquoi utilise-t-on cette unité de mesure pour les plafonds suspendus ?
Le décibel est une unité utilisée en acoustique pour décrire la magnitude des niveaux de pression acoustique. Ces niveaux peuvent décrire le volume d'une chose (par ex. 85 dB suite au passage d'un bus) ou ils peuvent décrire la capacité d'un produit ou d'un système à réduire un son, par ex. un plafond suspendu de 35 dB réduira un bruit de 75 dB dans une pièce à 40 dB dans une pièce adjacente. Plus le nombre est grand et plus le niveau d'énergie du son ou la différence sonore impliquée sont importants.
Back to top
20 - Y-a-t'il une différence entre réduction et atténuation acoustique ?
Dans la mesure où les termes 'réduction' et 'atténuation' font tous deux référence à un affaiblissement ou à une diminution, ces deux expressions décrivent le même processus et sont généralement interchangeables. Dans le cadre de l'acoustique des plafonds suspendus, la 'réduction acoustique' est généralement utilisée pour décrire un affaiblissement de 'transmission unique ou verticale' (d'une cavité d'un plafond vers une pièce située dessous) alors que 'l'atténuation acoustique' fait référence à une diminution de 'transmission double et horizontale' de l'énergie sonore transmise là où le plafond s'étend au-dessus de deux pièces adjacentes.
Back to top
21 - Si un sol en bois (ou en béton) offre une réduction acoustique de Rw 35 dB, et si l'un des plafonds acoustiques Armstrong présente un indice d'affaiblissement acoustique pondéré de 20 dB, quelle sera la réduction acoustique globale si le plafond est solidement suspendu à 200mm au-dessous du sol ?
Il est peu probable que le Rw de l'ensemble de la construction soit supérieur à 40 dB, ce qui correspond à une augmentation de 5 dB maximum pour la structure du sol. Ceci est dû à la proximité des deux éléments et à leur connexion, la somme de leurs réductions individuelles n'est pas réalisable.
Back to top
22 - Comment puis-je améliorer l'isolation acoustique via le plancher/ plafond de mon voisin du dessus ?
Ce n'est pas un problème qui peut facilement être résolu par l'installation d'une autre plafond suspendu au-dessous. Tout dépend du niveau de bruit et du type de plancher et de murs existants. Demandez conseil à un expert en acoustique ou à un fournisseur spécialisé dans les matériaux d'isolation acoustique.
 
Back to top Haut de page

Produits

Actualités

Prescription

Rechercher