armstrong.com PLAFONDS RÉSIDENTIELLE Plancher Residential
QUEBEC / FRANCAIS
PRODUITS Installation SOUTIEN AUX CLIENTS OÙ ACHETER
Carreaux Planches Panneaux
Communiquez avec Armstrong Glossaire des plafonds FAQ Téléchargez les brochures Garanties

Glossaire des plafonds


  A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

 

A

Âme double
Signifie que l’âme verticale des longerons principaux et des tés croisés est faite de deux couches de matériau.
 
American Society for Testing Materials
Organisme sans but lucratif qui établit des tests et des spécifications standardisés pour les matériaux de construction.  Ces tests et spécifications sont habituellement connus par le sigle ASTM, suivi d’une désignation numérique.
 
ASTM
Sigle de l’American Society for Testing Materials.
 
Attache de retenue
Attache qui se fixe sur le renflement d’un système de treillis pour maintenir les panneaux de plafond en place.
 
Attaches
Divers types d’attaches sont disponibles pour répondre aux applications de résistance au feu, aux poussées ascendantes de vent et aux chocs.  Les conceptions résistant au feu ont des exigences précises, y compris l’utilisation obligatoire d’attaches de maintien pour les panneaux ou les carreaux acoustiques pesant moins de 4,9 kg/m2 (1 lb/pi2).  Pour les pièces où la pression d’air est très différente des espaces adjacents, des attaches de retenue peuvent être nécessaires pour maintenir les panneaux en place.  Le maintien des valeurs de pression d’air peut également exiger un scellement du périmètre des panneaux, généralement à l’aide d’un joint d’étanchéité à alvéoles fermées avec de l’adhésif sur un côté. 

retour au haut de la page
 

B

BioBlock®
Les plafonds HumiGuard® Plus sont traités au BioBlock®, un fongicide qui empêche ou retarde la croissance de la moisissure sur les surfaces peintes.

BOCA
Building Officials and Code Administrators.  Organisme qui publie le code national du bâtiment tous les trois ans, ainsi que des suppléments annuels.  Surtout utilisé dans les États du nord-est.
 
Bordure biseautée
La bordure d’un carreau acoustique est biseautée lorsque la face du carreau se termine par un angle d’environ 45° sur 1/8 po à 1/4 po autour du périmètre de carreau.

retour au haut de la page
 

C

Calibre
Épaisseur de l’acier utilisé pour fabriquer un membre du treillis. S’exprime par une désignation numérique (26 Ga) ou en millièmes de pouce (0,013).
 
Carreau
Planche de plafond acoustique mesurant généralement 12 po x 12 po, agrafée, collée ou suspendue par un système de treillis dissimulé.  Les bordures sont souvent rainurées et coupées.
 
Chevauchement
Partie à l’extrémité de certains tés croisés qui s’appuie sur la semelle de l’élément porteur.  Améliore la stabilité et camoufle le rebord coupé du té sur le plan visible du plafond.
 
Classe d’atténuation du plafond (CAP)
Mesure l’efficacité du plafond à servir de barrière à la transmission des sons portés par l’air entre des bureaux adjacents fermés.  Représentée par une valeur minimum, exprimée antérieurement par CTSP (classe de transmission sonore du plafond).  Mesure à un chiffre dérivée des valeurs d’atténuation des plafonds normalisées conformément à la classification ASTM E 413, sauf que la cote qui en résulte est désignée comme étant la classe d’atténuation du plafond (définie par la norme ASTM E 1414).  Une unité acoustique dotée d’une CAP élevée peut avoir un CRB faible.
 
Classification de charge
Capacité portante des composantes du treillis exprimée en livres par pied linéaire (légère : 5 lb ; intermédiaire : 12 lb ; supérieure : 16 lb).
 
Classification de la propagation de la flamme
Chiffre simple mesurant la vitesse à laquelle la flamme se propage à la surface d’un matériau.  Défini par l’ASTM E 84, connu comme le test en soufflerie en tunnel de 25 pieds, le chiffre s’obtient par comparaison à un plancher en chêne rouge.
 
Coefficient de réduction du bruit (CRB)
Coefficient moyen d’absorption du son mesuré à quatre fréquences (250, 500, 1000 et 2000 Hz) et arrondi au chiffre multiple entier le plus proche de 0,05.  Mesure la capacité à absorber le son d’un plafond, d’un panneau mural ou d’un autre élément de construction.  Le CRB est la fraction de l’énergie sonore égale à la moyenne des énergies sonores provenant de tous les angles de direction et des basses fréquences aux hautes fréquences, qui est absorbée et non réfléchie.
 
Cote de résistance au feu
Classement d’un assemblage d’après son temps de résistance au feu (LA).
 
Coupe au périmètre
Coupe du panneau de plafond et du treillis au périmètre de l’installation.

retour au haut de la page
 

D

Déflexion
Courbure ou déviation par rapport à une ligne droite.  Utilisée ici comme norme pour mesurer la charge que peuvent supporter les composantes des systèmes de suspension.

retour au haut de la page
 

E

Étiquette LA
Étiquette apposée sur un matériau ou une composante de construction avec l’autorisation des Laboratoires des Assureurs, Inc., indiquant que le produit étiqueté :  (a) est classé en fonction de tests de performance de tels produits ; (b) provient d’un lot de fabrication dans lequel, après examen, les matériaux et les processus sont jugés pratiquement identiques à ceux utilisés pour des produits représentatifs qui ont été soumis à des tests (incendie, risque d’électrocution ou autre test de sécurité) et (c) peut être réexaminé par le service des LA.

Extrémité en forme de fiche
Conçue pour être insérée en poussant vers l’avant.

retour au haut de la page 
 

F

Facteur R
Chiffre mesurant la résistance d’un matériau au flux de chaleur.  R signifie résistance, l’inverse de la conductivité.  Les valeurs indiquées dans ce catalogue ont été déterminées par le test ASTM C 518, à une température moyenne de 24˚C (75˚F) et comme l’inverse de watts/h m²  ˚C (BTU/h pi² ˚F).
 
Faux-plafond
Dans les plafonds suspendus, espace entre le plafond suspendu et la structure principale au-dessus du plafond.
 
Fils de suspension
Fils utilisés pour suspendre le plafond acoustique à partir de la structure existante.  Le matériau standard est un fil de 2,05 mm (16 Ga) galvanisé en acier mou, conforme à l’ASTM A 641M ou A 641.  Des câbles de plus gros calibre sont disponibles pour les installations ayant des charges plus lourdes à porter ou dans les cas où l’écart entre les câbles de suspension dépasse 1200 mm (4 pi) centre à centre.  On utilise souvent des fils en acier inoxydable ou en alliage de nickel et cuivre dans les milieux très rigoureux.  Dans les zones sismiques ou pour les installations extérieures soumises aux poussées ascendantes de vent, d’autres matériaux de suspension et de maintien, tels que des tiges ou bandes métalliques ou des cornières structurales, peuvent être nécessaires.
 
Fissuration
Méthode consistant à fissurer la face du panneau ou du carreau acoustique pour des raisons de performance acoustique ou d’apparence.

retour au haut de la page
 

G

Galvanisé
Terme générique utilisé pour décrire une feuille ou une bobine d’acier enduite de zinc appliqué par électrozingage ou par trempage.

Galvanisé par trempage à chaud
Processus qui consiste à enduire l’acier pour le protéger de la corrosion.  L’acier laminé à froid est trempé dans un bain de zinc en fusion.  Une couche épaisse de zinc est appliquée sur le substrat d’acier.  L’épaisseur du revêtement de zinc varie et est désignée par la série G, comme par exemple G-60 ou G-90.

retour au haut de la page
 

H

retour au haut de la page
 

I

ICBO
Organisme situé à Sacramento en Californie, qui établit les normes sismiques pour l’ouest des États-Unis.  L’ICBO publie le Uniform Building Code.

Isolation à l’endos
Isolation thermique/acoustique placée au-dessus du système de suspension du plafond, déposée sur les éléments horizontaux du treillis, au-dessus des carreaux ou panneaux acoustiques.

retour au haut de la page
 

J

retour au haut de la page
 

K

retour au haut de la page
 

L

Laine minérale
Matériau en fibres inorganiques qui ressemble à la laine et qui est fabriqué à partir de scories.  Utilisé en vrac ou sous forme de couverture, nappe, bloc, planche ou dalle pour l’isolation thermique et acoustique.

retour au haut de la page
 

M

ML
Détail d’extrémité du té croisé terminé par un crochet, contrairement à l’extrémité XL qui est terminée par une fiche.  Les extrémités ML s’installent facilement et rapidement, mais elles ne répondent pas à la plupart des exigences pour les zones sismiques supérieures à la zone 2.

retour au haut de la page
 

N

retour au haut de la page
 

O

retour au haut de la page
 

P

Panneaux en fibre de verre
La fibre de verre est obtenue à partir de verre à l’état de fusion puis moulée pour former des panneaux.  Le processus de fabrication exige qu’un matériau de protection aux dimensions stables soit laminé à l’âme de fibre de verre pour lui donner une texture et un motif.  On utilise généralement des revêtements de fibre de verre, de vinyle ou de polyester.

Piqûres
Encoches formées sur les éléments du treillis pour souder les âmes ensemble.

Poutre principale, longeron principal, té principal
Poutres primaires ou principales d’un système de suspension du plafond dans lequel les éléments structuraux sont fixés mécaniquement ensemble.  Ces composantes fournissent un support direct aux longerons transversaux et peuvent soutenir des appareils d’éclairage et des diffuseurs d’air, ainsi que des carreaux acoustiques.  Elles sont supportées par des fils de suspension fixés directement à la structure existante où installés perpendiculairement aux profilés porteurs et fixés à ces derniers par des attaches métalliques spécialement conçues.  Généralement, une poutre de 12 pi située aux 4 pieds centre à centre.  Également appelées longerons en H et barres en Z.

retour au haut de la page
 

Q

retour au haut de la page
 

R

Rainurage
Processus consistant à découper des rainures sur la face des panneaux acoustiques pour créer des formes géométriques diverses qui améliorent l’aspect décoratif ou la performance acoustique.  Le rainurage limite souvent le treillis de suspension et le camoufle de telle sorte que les panneaux de 2 pi x 2 pi et de 2 pi x 4 pi ressemblent à des carreaux de 12 po x 12 po.

Récurage
Lorsque la propreté est un facteur primordial, les unités acoustiques doivent parfois être nettoyées au-delà des normes.  Les panneaux acoustiques recouverts de matériaux spéciaux, comme le Mylar ou le vinyle, peuvent être récurés sans que l’intégrité du fini du panneau ne soit compromise.  Le plafond métallique est également récurable.  On utilise le test de récurage de Gardner ASTM D 2486.

Résistance à la température et à l’humidité relative (HR)
La température et l’humidité nuisent à la stabilité dimensionnelle et planaire des panneaux et des carreaux acoustiques.  Les panneaux et les carreaux acoustiques standard sont conçus pour être installés dans un lieu où la température varie entre 15 et 19˚C (60 et 85˚F) et où l’humidité relative ne dépasse pas 70 pour cent.  Si on prévoit que la température et l’humidité relative dépasseront ces chiffres, on peut envisager d’utiliser des unités acoustiques spécifiquement conçues pour de telles applications, comme par exemple les plafonds HumiGuard™.  Les limites d’isolation thermique/acoustique sont généralement inférieures dans ces installations.

Résistance au feu
La capacité de servir de barrière contre l’incendie.  Les systèmes de plafonds acoustiques forment une membrane pour contenir l’incendie dans la pièce.  Les assemblages cotés résistant au feu (y compris les panneaux de plafond, les systèmes de suspension, les appareils d’éclairage, les diffuseurs et les composantes structurelles) sont classés en fonction du nombre d’heures (une, deux, trois ou quatre) de leur résistance au feu, conformément aux normes ASTM E 119 et CAN/ULC S101M.

retour au haut de la page
 

S

Semelle
Surface horizontale sur la face du té qui est visible lorsqu’on regarde en dessous du plafond.  Partie du treillis sur laquelle on place le revêtement de couleur.  La plupart des semelles de treillis mesurent 15/16 po ou 9/16 po.
 
Surpiqûre structurelle
Processus par lequel deux couches verticales d’acier sont soudées ou fusionnées ensemble pour former une composante plus homogène dotée d’une plus grande force verticale, d’une meilleure résistance à la torsion et d’une plus grande maniabilité.  Armstrong est le seul fabricant de treillis qui utilise cette technologie. 
 
Système de suspension
Treillis de métal suspendu par des fils ou des tiges, composé de longerons principaux et de tés croisés, d’attaches, de clavettes et d’autres articles de quincaillerie qui soutiennent les panneaux ou les carreaux acoustiques.  Le plafond terminé forme une barrière contre le son, la chaleur et le feu.  Il absorbe également les sons à l’intérieur de la pièce et cache les conduites et les câbles dans le faux-plafond.
 
Système de suspension du plafond
Système d’éléments métalliques conçu pour soutenir un plafond suspendu, en général un plafond acoustique.  Peut également être conçu de façon à incorporer des appareils d’éclairage ou des diffuseurs d’air.
 
Systèmes de résistance intermédiaire
Systèmes utilisés principalement dans les structures commerciales ordinaires où l’on prévoit des charges (appareils d’éclairage ou diffuseurs d’air).

retour au haut de la page
 

T

Té croisé
Té inséré dans le longeron principal pour former des modules de différentes tailles.
 
Té d’accrochage
Té croisé dont l’extrémité s’accroche à travers l’entaille et s’appuie sur l’âme verticale du longeron principal.
 
Tégulaire
Finition de bordure fonctionnelle.  Les panneaux suspendus tégulaires ont un rebord à retrait qui permet de couvrir le treillis de support et de le dissimuler.
 
Treillis
Système structural composé de longerons principaux, de tés croisés et de leurs attaches, qui est accroché au plancher du dessus pour soutenir des panneaux de plafond suspendus, dissimulés ou fixés à la surface.
 
Treillis Fire Guard
Treillis coté pour sa résistance au feu.

retour au haut de la page
 

U

UBC 25-2
Uniform Building Code (norme séismique)

ULI
Underwriters’ Laboratories, Inc.

retour au haut de la page
 

V

retour au haut de la page
 

W

retour au haut de la page
 

X

etour au haut de la page
 

Y

retour au haut de la page
 

Z

retour au haut de la page